Pour commencer, un peu de voca.
"Provisional" (anglais) et "provisionnel" (fr) sont des faux-amis ! vou vous souvenez, comme la liste qu'il fallait apprendre par coeur à l'école ?
En anglais, ça veut bien dire provisoire, mais en français, c'est un terme juridique qui veut dire "qui se fait par provision, en attendant un jugement, un réglement définitif", et c'est de là que vient le sens moderne accompte provisionnel, "défini par rapport aux impôts de l'année précédente, et payé d'avance", en attendant la sentence, en quelque sorte.

Donc, on va plutôt dire montage provisoire, ok ? pas au 1er sens juridique ("rendu, prononcé, ou auquel on procède avant un jugement définitif", mais au 2e, courant : "qui se fait en attendant autre chose, qui est destiné à être remplacé".
(Toutes les définitions viennent du Petit Robert)

Pour continuer, une vue d'ensemble de la méthode.
Pourquoi ? Pouvoir défaire par la suite ce montage, et utiliser les mailles libérées (soit pour prolonger vers le bas, soit pour autre chose (dans notre cas: récupérer les mailles avec d'autres bien plus haut pour faire un ourlet sans couture).
Comment ? c'est une façon bien particulière de monter les maills, et pas juste un jeu de couleurs différentes comme j'avais compris la 1ere fois qu'on en a parlé avec Clémence. On le fait soit au crochet ou aux aiguilles normales ( 1/(en) knitting help, film Invisible (Provisional) Cast-On, aka Looped Cast-On); 2/(fr) tricofolk, mais moi j'ai rien compris, les images et le texte ne collent pas?)
Et après ? Pour faire l'ourlet sans couture, voir Marnie.

Ccl :
Il y a donc 2 étapes choses qu'il faut savoir faire si on veut, contrairement à ce que propose l'auteure, éviter les coutures : Dès le début, il fait monter les mailles comme il fauit (montage provisoire), puis, dès la fin du tricot des rangs nécessaires l'ourlet (et non pas à la fin du pull), savoir défaire ce montage, récupérer ses mailles, et continuer avec elles.

Je dis tout ça pour éviter (à celles pour qui c'est pas déjà trop tard) d'avoir l'impression qu'il y a une méthode meilleure, que certaines le savent et ne le partagne pas avec les autres ! Pour celles pour qui c'est leur 1er (ou de leur 1ers) pull, c'est pas si évident de comprendre ni de quoi il retourne, ni de pecher toutes ses infos...

Quant à moi, j'ai bien cauchemardé hier soir avec le montage...Quand je pense que je croyais (la semaine dernière, quand Clémence m'en a parlé) que le plus difficile était de récupérer les mailles !! ha!ha! j'y suis pas, les cococ! et je regrette pas d'avoir pris des fils de brouillon pour cette étape !

Je hais l'Encyclopédie du Tricot (je suis heureuse de ne pas l'avoir acheté) que tout le monde prie (la Bible), je déteste les explications de Tricofolk, et je ne suis pas foutue d'apprendre quoi que ce soit plantée seule devant des images (ou des paragraphes obscurs). J'en profite donc pour remercier toutes celles qui 1 jour ou l'autre m'ont pris par la main et enseigné efficacement (je suis pas aussi débile qu'on dirait des fois) un point de méthode: Ma grand-mère, ma marraine, Sof (so called scarf), Juliette (éviter de couper les fils qd on alterne les couleurs en nb de rangs impairs), Odile (tricoter sans lâcher son aiguille, en avant comme en arrière), Marie (détricoter avec méthode, et un autre truc que je me rappelle plus quoi), et p-ê d'autres (je vais faire une vraie liste d'hommages un de ces 4) que je ne voudrais pas oublier.